Données techniques
 
     
     
 
   
 
 

Devis des travaux

Le montant global de la restauration de la Collégiale, du cloître et du site en trois étapes d’intervention avait été devisé en octobre 2007 et s’élevait à 26’500’000.-frs.

De cette somme globale, une première tranche de 8’300’000.- francs a déjà été accordée correspondant à la restauration de l’enveloppe extérieure de la Collégiale et du cloître et à la préparation à la deuxième étape (intérieur de la Collégiale et du cloître). Cette première étape se terminant fin 2013, le montant pour la deuxième étape a été devisé et il s’élève à 15’200’000.-frs.

Les bases de calcul suivantes ont été employées:

    • des offres ont été demandées aux entreprises et aux bureaux techniques sur la base d’un cahier des charges spécifique défini par le projet de restauration.

    • des comparaisons ont été faites avec le décompte de chantiers récents de restauration, comparables en ampleur et en complexité à ceux qui seront conduits à la Collégiale.

    • des essais de faisabilité (voûtains, parois) ont été entrepris pour évaluer, en grandeur réelle, la difficulté et par conséquent le coût de certaines interventions envisagées.

 

Les trois étapes de chantier envisagées. En brun foncé: première étape, brun moyen: deuxième étape, brun clair: troisième et dernière étape.

 

 

Etapes de chantier

L'envergure de l'opération et sa durée dans le temps impliquent une exécution des travaux par phase. L'ensemble de l'opération comprend donc trois étapes qui se décomposent de la manière suivante.

Trois étapes
Premièrement: restauration de l'enveloppe extérieure de la collégiale (façades et toitures) et des structures du cloître. Cette première étape a permis de maintenir l'usage entier et continu de la Collégiale, moyennant la présence ponctuelle de quelques échafaudages à l'intérieur de l'église rendus nécessaire par l'exécution des travaux extérieurs (consolidation tour lanterne, vérifications archéologiques, interventions aux vitraux, etc.).

Deuxièmement: restauration de l'intérieur de la collégiale. Cette phase sera divisée en deux temps de manière à maintenir tout au long des travaux l'usage de la Collégiale dans une moitié de l'église tout au moins. Les interventions intérieures commenceront dans le chœur de l'église et le tiers oriental de la nef, le culte occupant la moitié restante à l'ouest. Puis une rocade sera faite: le culte s'installera dans la partie orientale restaurée de l'église, le chantier reprenant dans la moitié occidentale.

Troisièmement: restauration des enceintes du site et réalisation des aménagements extérieurs. Collégiale et cloître étant restaurés, le fonctionnement cultuel comme culturel du site retrouvera un cours normal lors de l'exécution de cette dernière étape de chantier.

 


Cliquez pour agrandir

Calendrier du chantier

Les phases de chantier décrites plus haut d’inscrivent dans le calendrier général suivant:

    • 2009-2014 : première étape, soit restauration de l’enveloppe de la Collégiale et des structures du cloître
    • 2015-2022: deuxième étape, soit restauration de l’intérieur de la Collégiale et du cloître
    • à partir de 2023 : troisième étape, soit consolidation des enceintes et réalisation des aménagements extérieurs

La durée de l’opération est normale pour ce type de réalisation qui exige des études préparatoires et d’accompagnement multiples, une approche pluridisciplinaire complexe, du doigté et beaucoup de précaution. L'usage de la Collégiale restera possible durant toute la période des travaux.

 

 

Etudes: experts et mandataires

Commission de construction

M. Olivier Arni Conseiller communal, Directeur de l'Urbanisme, Ville de Neuchâtel, président (dès juillet 2009)
Pascal Solioz Chef des constructions, Service des bâtiments, Ville de Neuchâtel, chef de projet
Fabien Coquillat Architecte communal adjoint, Service des bâtiments, Ville de Neuchâtel
Bernhard Furrer Expert fédéral Monuments historiques, Berne
Jacques Bujard Conservateur cantonal des Monuments et sites, Neuchâtel
Delphine Collaud Pasteur, Paroisse réformée de Neuchâtel-La Collégiale, Neuchâtel
   
Mandataires et experts
Heinz et Kristina Egger dendrochronologues, Boll
Olivier Feihl relevés informatisés, Archéotech, Epalinges
Antoine Glaenzer historien, Peseux
François-Marc Glauser ingénieur civil, Association Glauser, Tara et Grandjean, Sion et LaTour-de-Peilz
Alix Grandjean ingénieur civil, Association Glauser, Tara et Grandjean, Sion et LaTour-de-Peilz
Gaël Hamon relevés informatisés, Art Graphique et Patrimoine, Epalinges
André Pasche ingénieur en électricité, Saint-Blaise
Claire Piguet historienne des monuments, Protection des monuments et sites, Neuchâtel
Pierre Renaud ingénieur en physique du bâtiment, Planair, La Sagne
Christian de Reynier archéologue, Etudes d'archéologie monumentale, Dombresson
Bénédicte Rousset géologue, laboratoire CSC, Fribourg
Philippe Rück géologue, laboratoire Mattec, Leuzbourg
Christian Schouwey ébéniste, expert Monuments historiques, Nods
Adrian Tara ingénieur civil, Association Glauser, Tara et Grandjean, Sion et LaTour-de-Peilz
René Treyvaud ingénieur, Géoconsult, La Coudre
Stephan Trümpler historien, directeur du Centre suisse de recherche et d'information sur le vitrail, Romont
Doris Warger conservatrice-restauratrice SKR, Frauenfeld
Fabrice Agustoni architecte, Association AMStN, Amsler-Mondada-Agustoni architectes, Lausanne-Neuchâtel
Christophe Amsler architecte, Association AMStN, Amsler-Mondada-Agustoni architectes, Lausanne-Neuchâtel
Anne Dupraz architecte, Association AMStN, Amsler-Mondada-Agustoni architectes, Lausanne-Neuchâtel
Mark Hubscher architecte, Association AMStN, Amsler-Mondada-Agustoni architectes, Lausanne-Neuchâtel
Danilo Mondada architecte, Association AMStN, Amsler-Mondada-Agustoni architectes, Lausanne-Neuchâtel


   
 
 
 
© 2009-2016 Conservation et restauration de la Collégiale de Neuchâtel - Tous droits réservés